Le Kinomichi : art du 21ème siècle

Le Kinomichi, littéralement « Voie de l'Énergie », est une pratique où l’on recherche non seulement une détente du corps, mais une ouverture du cœur, un art d’être avec l’autre sans domination, ni passivité. Rien d’autre que l’harmonie. Telle est la force… tranquille du Kinomichi !

Le Kinomichi est issu de la longue tradition des arts martiaux

Masamichi Noro, maître d'Aikïdo, est envoyé en Europe par Morihei Ueshiba Sensei. Suite à un terrible accident de voiture le 4 mai 1966, et afin de reconstruire tout son être, il reconsidère son art tant sur le plan technique que dans son enseignement. Tout en puisant aux sources des traditions gestuelles du Japon, il s'ouvre à des idées nouvelles, à des perspectives originales, à des techniques occidentales et des conceptions du corps en mouvement développées en Europe à la fin du XXème ( gymnastiques douces), le créateur du Kinomichi substitut au principe strictement martial d’attaque défense, celui de contact avec soi, avec le sol mais surtout contact avec un partenaire.

À partir de 1971, son dojo devient un véritable champ d'expérimentation lui permettant de « sculpter dans le vivant ». Peu à peu s’esquisse un nouvel art de vivre se substituant aux techniques strictement martiales, et s’appuyant sur une efficacité différente, tant en système de préservation de la vie qu’en élaboration d'un art de la relation qui s'adresse aux amoureux du mouvement.

Les seize formes « d'attaque » se muent en formes d'approches ou d'accueil du partenaire, pour modifier et supprimer l'esprit guerrier de la pratique, au profit de déplacement plus chorégraphique. L’espace périphérique s’élargit, les deux pratiquants deviennent de vrais partenaires : aucun combat, aucune loi du plus fort comme dans la plupart des arts martiaux ; l’un reçoit, sans subir, la poussée énergétique de l’autre qui, lui, va répondre dans le respect de l'intégrité physique. L’harmonie est dans la présence à l’autre, dans l’écoute mutuelle. Des exercices s'inspirant de la gymnastique holistique apparaissent et permettent de se sensibiliser aux nuances de densité de contact dans les étirements spiralés. Une notion de réciprocité est introduite dans les exercices de préparation, ainsi que des massages en début de cours comme message de paix.

Un nouveau langage est créé dans le respect de la symbolique du Tao. En 1979 Masamichi Noro dépose le terme Kinomichi.

Un art du mouvement et de la relation


Toutes les pratiques corporelles en général évoquent les mêmes arguments : bien être, harmonie du corps et de l'esprit, souplesse et apaisement mental. La singularité du Kinomichi se distingue à travers ses spécificités : présence d'un partenaire, contact énergétique et léger, spirale et unité du corps, conscience corporelle, relation d'empathie sans domination qui en font un art différent et unique. Ses spécificités peuvent se résumer par les 5 "S": Sourire, souffle, spirale, souplesse et spiritualité.

Si les aspects plus techniques ont leur importance, il est préférable de s’attarder et mettre en avant l’aspect relationnel de cet art et en particulier deux éléments :

  • Un art du « mouvement à 2 » permettant un dialogue corporel avec deux qualités essentielles des partenaires qui sont l’objet de la pratique :

- Chacun est actif, personne n’est passif. Il n'y a pas d'asymétrie dans l'énergie échangée entre les partenaires ;

- Chacun interagit avec force et légèreté, sans bloquer l'énergie. Les partenaires se tiennent, se touchent. On utilise la force mais sans conflit.


  • Le contexte psychologique est positif.

- Le scénario de la pratique est résolument optimiste : Joie, sourire, accueil et ouverture du cœur…

- Pas de simulacre de conflit, ni de compétition : les connotations de « domination », « supériorité », « gagnant », « vaincu », « perdant », « soumission », « immobilisation », « attaque et défense » sont totalement exclues.

Ce changement de paradigme par rapport aux arts martiaux traditionnels, et prenant corps réellement dans la pratique, en font un art à la pointe de l’évolution des arts du budo.

C'est un outil magnifique d'évolution, de travail sur soi dans le cadre de la relation à l'autre et de la recherche d'harmonie.

Informations pratiques


Premier cours d'essai offert

Tenue : souple et confortable, blanche de préférence pour démarrer ou tenue de kinomichi


Ateliers Mensuels


>Initiation-Ateliers découverte

Lieux : Moulin des hirondelles

St Guy Kerbastard, Pluvigner (56)

Dates : 27/08, 15/10, 12/11, 17/12

Horaires : de 17h à 19h


Participation financière : 20€


>Ateliers confirmés

Lieux : Dojo complexe Robert Launay - Rennes

Dates : un dimanche par mois :11/09, 02/10, 20/11, 11/12

Horaires: 9h30 - 13h30



Cours


Mercredi soir hors vacances scolaires, de 20h30 à 22h

Lieux : Dojo de la piscine de Brequigny - Rennes

Participation financière :

Assurance, adhésions FFAAA et AdV : 50€

Cotisation annuelle : 350€ payable en plusieurs chèques



Laissez-vous porter sur les Ailes du Vent

2022